Une photojournaliste à la bibliothèque universitaire

Publié le 30.03.2017

 

Marie Dorigny est photojournaliste, elle présente jusqu'au 14 avril une exposition à la bibliothèque universitaire du Havre sur l'accaparement des terres des plus pauvres.

 

L'artiste s'est déplacée dans six pays (Inde, Cambodge, Mozambique, Guatemala, Brésil et Roumanie) pour réaliser une série de soixante-trois photographies en noir et blanc. Marie Dorigny a choisi ces couleurs pour unifier les paysages et les pays.

 

La photojournaliste dit avoir été expulsée des sites où elle photographiait mais elle n'a jamais été menacée par des armes ni frappée, et ce grâce à sa nationalité française. Elle était accompagnée d'interprètes qui l'aidaient dans la quête des histoires révélées par ses photographies.

 

Ce village qui a reçu la promesse d'un hôpital et qui n'a eu que l'ambulance, ou bien de cette femme qui ne peut recevoir de subventions car son potager est jugé trop grand : sans légendes, vous auriez ignoré l'existence de toutes ces histoires et perdu un pan énorme de l'exposition.

 

La photojournaliste montre dans chacun de ses clichés, aussi bien les conséquences de l'accaparement des terres de certains paysans que la misère humaine dans ces pays dits en développement.

 

T.H A I.B

 

Pour en savoir plus sur :  - sa vie, cliquez ici

- sur le métier de photo-reporter, c'est ici

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0