Métier : cueilleuse d'histoires

Publié le 25.02.2017

Karine Chevallier
Karine Chevallier

 

Interview d’une Cueilleuse d’histoires : Karine Chevallier

 

En quoi consiste votre métier ?

L’idée est de faire parler les gens et de mettre en valeur leurs paroles, de leur faire raconter des histoires.

 

Pourquoi avez-vous eu envie de faire ce métier ?

J’aime bien écouter les gens parler, j’aime bien quand la petite histoire rencontre la grande. C'est-à-dire à chaque fois les mêmes sujets reviennent dans les discussions (les amis, la famille, les métiers, etc.). En fait sommes nous réellement différents ?

 

Et à quelle occasion avez-vous trouvez ce métier ?

J’ai décidé de faire ce métier quand j’ai fait partie de la web série tour réservoir (http://tour-reservoir.com/). Je me suis retrouvée à faire des entretiens, cela m’a plu et j’ai continué.

 

Quelle est l’histoire la plus marquante que l’on vous a racontée ?

L’histoire qui m’a le plus marquée, c’est celle d’une femme qui vivait en Tchétchénie et qui a vécu la guerre en Union Soviétique. Et je me suis dit à ce moment-là que l’on ne naissait tout de même pas avec les mêmes chances dans la vie.

 

Pour qui écrivez-vous ?

Cela dépend des projets, pour les collectivités locales : ville département, bayeurs sociaux, pour des particuliers… Et pour moi !

 

Peut-on vous suivre sur un site ?

En faite j’ai deux sites web : https://www.lescueilleursdhistoires.fr/ c’est le site pour qui je travaille et https://cehavrequitappelle.fr/ , c’est un site qui permet à tout le monde de mettre une histoire sur un lieu du Havre, l’histoire doit être personnel.

 

Sur quoi travaillez-vous en ce moment ?

En ce moment je travaille sur un projet de cartographie : Je demande aux gens de me raconter les histoires qu’ils ont vécu au parc Viviani (quartier sud), à travers le dessin d’une carte qu’ils auront eux-même dessinée.

 

Avez-vous envie de continuer ce métier ?

Oui, j’ai très envie de continuer ce métier, le tout c’est de trouver des commandes, de proposer des projets qui vont faire plaisir.

 

Pourquoi s’intéresser au Havre ?

Tout simplement parce que c'est ma ville, et que c'est le plus facile pour moi. De plus cette ville est assez « curieuse », j’entends par là que quand on creuse un peu, on découvre qu’elle est plutôt contrastée. En fait au Havre c'est l'histoire des gens qui y vivent qui m'intéresse mais pas celle de la ville. Au Havre, aux premiers abords on dirait que les Havrais n’aiment pas leur ville mais en creusant on découvre qu’ils l’adorent !

 

Avez-vous toujours fait ce métier ?

Non, je n’ai pas toujours fait ce métier. Ça fait deux ans que j’ai commencé : avant j’étais chef de communication dans une entreprise.

 

Quelles étaient vos matières préférées à l’école ?

Surtout le Français et l’Histoire mais cela dépendait des profs… Le collège évoque pour moi de supers souvenirs d’ailleurs !

 

Avez-vous déjà écrit une histoire en disant que c’était une personne qui n’existait réellement pas, qui vous l’avez dit ?

Oui et non : sur mon site j’ai déjà créé des fausses identités, mais uniquement pour raconter des histoires que des gens ont vraiment vécu et qu’ils n’ont pas mis sur le site. En fin de compte je m’en fiche que l’histoire soit vraie du moment que ça suscite de l’émotion chez l’autre.

 

Vous aussi, vous avez de super histoire à raconté ? Vous adorez notre super ville qui est le Havre ? Alors dépêchez vous d’aller sur un des sites de Karine Chevallier pour poster vos aventures !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0