Un métier "chaud" : souffleur de verre !

Publié le 17.10.2013

Souffleur de verre : un métier assez vieux.

 

Le métier de souffleur de verre date environ du premier siècle avant Jésus Christ. Cette pratique nous vient du Moyen-Orient.

 

Comment devenir un(e) souffleur(se) de verre ?

Le métier de souffleur de verre nécessite soit un CAP (certificat d'aptitude professionnelle) en Arts du verre, soit un bac pro Artisanat et métiers d'arts option verrerie scientifique et technique.

 

Qu'utilisent les souffleurs de verre pour travailler ?

Il y a 2 types de souffleurs de verre :

 

Il y a d'abord ceux qui travaillent au chalumeau :

Les verriers au chalumeau utilisent donc cet instrument et le matériel à coté de la première photo.


Et ceux qui travaillent à la canne :

Pour ceux qui utilisent la canne, c'est plus compliqué... Il faut donc une canne et plusieurs types de fours, dont la température peut atteindre 1200 degrés Celsius. Il y a le réchauffeur (ou glory) ; c'est là où le verrier réchauffe son verre en fusion. Il y a aussi l'arche de recuisson, qui permet au verre de descendre en température pour se solidifier. Enfin le four de fusion, où le verre reste en fusion et peut être « cueilli » pour être enfin utilisé par le verrier.

 

Y-a-t-il un ou une souffleur(se) de verre au havre ?

Oui, il y a une souffleuse de verre au Havre : Chrystelle Sanlaville, verrière à la canne.


Le Dufynews a réussi à obtenir une interview de cet artiste artisan :

 

Pourquoi choisir ce métier ?

Parce que c'est un métier magique, très créatif, très physique où l'on n’arrête jamais d'apprendre.

 

Où vous êtes vous formée ?

J'ai passé un CAP au lycée technique d'Yseure, près de Moulins, dans l'Allier.

 

A quel âge avez vous commencé ?

A 31 ans.

 

Possédez-vous un site internet ou une page Facebook ?

Les deux :

http://www.verre-sanlaville.fr/


https://www.facebook.com/pages/Chrystelle-Sanlaville-souffleuse-de-verre/422680414516418?fref=ts

 

Est-ce un métier difficile ?

C'est un métier très difficile qui demande beaucoup de concentration, d'effort physique et où l'on doit supporter une très forte chaleur.

 

Avez-vous des enfants ?

Oui, quatre.

 

Leur apprenez-vous ce métier ?

Ils passent parfois à l'atelier mais aucun d'eux ne souhaite exercer ce métier plus tard. Ils m'aident parfois.

 

Vous sont-ils utiles ?

C'est surtout un plaisir de partager les découvertes que je fais dans l'atelier, de passer un moment avec eux quand je travaille et d'écouter leurs idées.


Merci pour cette interview.

 

Voilà, maintenant vous savez tout sur le soufflage du verre et ses artisans.

 

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez regarder en replay l'émission « la maison France 5 » du mardi 1er octobre 2013, où vous pourrez y retrouver l'interview d'un autre verrier à la canne, Patrick Crespin.

 

T.S 5.6

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    L'île (vendredi, 18 octobre 2013 15:29)

    J ai toujours admirée les souffleur de verre car c est très beau se qu il font

  • #2

    ......................................... (jeudi, 07 novembre 2013 13:01)

    bravo §§§§§§§§§§§

  • #3

    MMG (mardi, 19 novembre 2013 13:32)

    Bon article !! Bravo!!

  • #4

    Anonyme (mardi, 19 novembre 2013 13:34)

    C' est bien

  • #5

    TS,5°6 (vendredi, 29 novembre 2013 12:18)

    Il y a un weekend portes ouvertes le 8 et le 9 Décembre au 62 rue René Cance ,l'adresse de l'artiste à partir de 9h

  • #6

    TS 5°6 (samedi, 30 novembre 2013 11:36)

    Désolé,petite erreur cé le weekend du 7 et 8 décembre

  • #7

    T.S,4°1 (mardi, 05 mai 2015 14:52)

    Bon j'arrète de faire de la pub ;)